Tsumago, Magome "Route Nakasendo -- Kisoji"

Traversant le coeur du Honshu, l'île principale du Japon, le 'Nakasendo' est une voie d'une longueur de 500 km reliant Kyôto à Edo (Tôkyô). Elle passe tout d'abord à proximité du lac Biwa, puis franchit le col de Sekigahara pour parcourir ensuite la plaine nord de Nagano, proche de la partie septentrionale des Alpes japonaises, traverse le plateau situé entre Matsumoto et Karuisa, et redescend dans la plaine du Kanto pour finalement arriver à Tôkyô, anciennement appelé Edo.

kisoji cheminElle a été créée aux alentours du VIIIème siècle comme étant l'une des voies raccordant les provinces du Japon à l'ancienne capitale, Nara. Elle permit alors à l'état Japonais de tisser à travers le pays des liens économiques afin d'obtenir une croissance uniforme. Bien qu'elle ait connu dès le début un grand succès, ce n'est qu'à la période d'Edo qu'elle atteint son apogée. A ce moment là, le centre politique se transposa à l'autre extrémité de la voie, à Edo.

Vers le début du XVIIème siècle le Japon fut unifié par l'entremise du clan Tokugawa, leur quartier général étant établi à Edo situé à 500 km au nord-est de la capitale Kyôtô. Le 'Shogunat' des Tokugawa se déplaca dès la victoire de la bataille de Sekigahara afin d'établir un système de communication qui permettait d'envoyer de facon rapide et efficace les messages, les soldats, les espions, les missions diplomatiques et les marchandises à travers tout le pays. Cinq voies, dont celle de 'Nakasendo', constituèrent cette ossature. La plus célèbre est celle de 'Tôkaido' qui était la plus importante et la plus utilisée. Celle de 'Nakasendo' existe toujours sous la forme de cette époque, et les voyageurs de ces temps reculés l'ayant emprunté pourraient encore la reconnaître.

Chaque voie a été organisée suivant les principes que les Chinois utilisaient durant les époques impériales. Elles étaient soigneusement étudiées et leur largeur minutieusement fixée. Des villages à intervalles réguliers étaient désignés comme relais et étaient responsables de l'entretien de la chaussée ; ils devaient aussi fournir gîte et couvert aux voyageurs officiels. Cette fonction étant une lourde charge à porter, les hameaux avoisinants devaient les aider en leur fournissant chevaux, nourriture et autres matériels nécessaires. Ils furent appelés 'Sukago'.

En peu de temps, ce système de communication remplit de nouvelles fonctions. Limitées dès leur création aux services des officiels, la voie 'Nakasendo' ainsi que les autres voies virent, grâce à la période de paix de 250 années qui suivit la bataille de Sekigahara, leur trafic civil augmenter de facon conséquente. Au début du XVIIIème siécle, Osaka, centre commercial du pays, et Kyôto, centre industriel et culturel, chacune dotée d'une population d'environ 400 000 habitants, constituèrent l'extremité ouest de la voie, tandis que Edo, centre politique du pays, dotée d'une population d'environ un million d'habitants constitua l'extrémité est. Les compagnies de transports furent tellement sollicitées pour le transfert de personnes, d'informations et dans une moindre mesure de marchandises, qu'elles offrirent un service rapide assurant la livraison en seulement trois journées. Toutefois, ceci était vraiment quelque chose d'ambitieux, le délai normal était généralement de cinq jours.

Dans la seconde moitié de la période Edo, les pélerinages devinrent populaires. Les voyages dont le but n'était que de voyager n'étaient pas permis, par contre ceux à but religieux étaient autorisés. Les années passant, les temples et les sanctuaires tel que celui d'Ise dédié à Amaterasu, déesse du soleil, popularisèrent les pèlerinages. Parallèlement, l'économie du pays prospéra avec une grande vigueur, offrant ainsi à plus de personnes plus de ressources pour effectuer des voyages. Il y eut rapidement des milliers de pèlerins sur les différentes voies.

Bien entendu, tout le monde ne pouvait pas voyager. Alors, des écrivains et des artistes furent employés pour narrer et dépeindre les paysages découverts le long de ces voies. Rapidement, la littérature consacrée aux voyages devint populaire, et des graveurs sur bois tel que Hiroshige furent commandités pour illustrer leurs propres voyages. Ce dernier devint célèbre grâce a ses séries d'estampes dont 'Les 53 relais du Tokaido'.

Pour la commémorer la voie 'Nakasendo', il fut commandé a l'artiste Keisai Eisen (1790-1848) des estampes sur bois. A cause d'une faillite et d'un feu à Edo (peut-être pour toucher la prime d'assurance), Eisen s'enfuit laissant son oeuvre incomplète. Hiroshige fut alors pressenti pour terminer le travail. Leurs travaux combinés nous donna la série des '69 relais du Nakasendo' qui décrivent les 67 relais, Kyôto et Edo. Beaucoup de ces gravures nous présentent des scènes typiques des relais, tandis que d'autres nous montrent des sites célèbres présents le long de cette voie.

Aujourd'hui, la voie 'Nakasendo' est encore avec nous. Alors que le 'Tokaido' a été recouverte par des autoroutes modernes et des voies ferrées, nous laissant seulement quelques parcelles pouvant être identifiées, la voie 'Nakasendo' parcourt toujours des régions du Japon qui ont été peu touchées par la croissance économique et les changements. Ainsi, de longues parties restent identiques à ce qu'elles étaient il y a deux cents ans. Si des routes modernes ont recouvert la voie 'Nakasendo', alors ce sont de petites routes de campagne dont le trafic est faible à l'encontre des importants axes autoroutiers qui ont écrasé la voie 'Tokaido'.

Les relais de Kisoji

La voie 'Nakasendo' reliant Kyôto à Edo (Tôkyô) passait par soixante sept relais. Onze (Niekawa, Narai, Yabuhara, Miyanokoshi, Fukushima, Agemastu, Suhara, Nojiri, Midono, Tsumago, Magome) parmi eux étaient situés dans la vallée de la riviére 'Kiso' et cette partie de la voie s'appelait 'Kisoji' ou 'Kisojo'. Elle est de nos jours considérée comme le centre de la voie 'Nakasendo'. Ses relais sont conservés dans l'état d'origine et aucune autre portion de cette voie ni des autres 'cinq voies de la période féodale' ne représentent aussi bien ce qu'était une 'voie' a l'époque d'Edo.

kisoji carte

retour home

Mentions Légales, Conditions de vente du JR-PASS, Plan du site

Copyright NIPPON TRAVEL AGENCY Co.,LTD. All rigths reserved.